BREAKING NEWS
20 Août
1:24

Comment diminuer la survenue des accidents en entrepôt ?

Il suffit d’un article mal entreposé et d’un faux pas pour déclencher un accident.

Selon un récent rapport de l’Assurance Maladie, 53% des accidents du travail sont liés à la manutention. Sachant que le coût d’un tel incident est évalué entre 300 euros par jour et plusieurs milliers d’euros par jour, il faut donc mieux prévenir tous risques plutôt que d’attendre qu’il soit trop tard.

3 volets sont à prendre en considération dans le processus de prévention : la formation du personnel, le matériel et l’audit des risques existants.

 

Faire de son équipe une agence de veille

Dans un monde de plus en plus compétitif, le moins que l’on puisse dire est que la pression exercée sur les agents logistiques n’a jamais été aussi forte.

Préparation des commandes, prélèvements des articles à l’aide de chariots élévateurs, transport de palettes… un entrepôt est plus qu’un simple espace de stockage. C’est un lieu grouillant de vie où chaque personne participe au succès ou à l’échec de la chaîne.

Former toutes ses personnes aux bonnes pratiques de travail est un investissement indispensable sur le long terme. Toute personne doit être en mesure d’exécuter les bons gestes liés à sa fonction, et maîtriser les rouages des protocoles d’urgence.

Pour tirer parti de son entrepôt, il ne faut pas hésiter à faire des sessions fréquentes de formation à l’attention des nouveaux collaborateurs et des plus anciens.

 

Prendre en compte l’aspect matériel

Basiquement, un entrepôt est une grande surface plane qui a été subdivisée à l’aide de cloisons, de rayonnages et de cabines amovibles.

Pour minimiser les risques d’accidents, il convient de ne sélectionner que des matériaux premium qui résisteront bien aux chocs et à l’usage régulier. Le matériel Actiflip est de ceux-là. Investir dans du matériel de qualité revient à réduire les probabilités qu’un meuble entier se décroche ou s’effondre, causant de lourds dégâts matériels et/ou humains.

Une fois le mobilier installé, encore faut-il veiller à son entretien régulier. La maintenance doit être effectuée à trois niveaux :

 

  • Les équipes en charge de l’utilisation de ces appareils doivent être en mesure de les utiliser correctement et de repérer d’éventuels dysfonctionnements.

 

  • Le personnel d’encadrement a pour obligation de faire part des anomalies à la direction générale.

 

  • Le contrôle régulier par des équipes de maintenance internes ou externes.

 

L’audit des risques éventuels

Détecter les situations potentiellement dangereuses et y remédier afin qu’elles ne dégénèrent est un volet essentiel de la prévention. Evaluer et déterminer les priorités puis planifier les mesures à adopter sont des étapes cruciales. Une fois ces dernières accomplies, veillez au suivi des procédures adoptées.

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *