Comment choisir son chirurgien pour une greffe de cheveux en Turquie ?

Pour mettre fin aux problèmes de calvitie et d’alopécie chez les femmes ou les hommes, la Turquie est reconnue comme étant le pays par excellence ayant les meilleurs chirurgiens pour faire des greffes de cheveux. Malgré cet état de choses, le risque d’être victime des soins d’un faux chirurgien n’est pas à négliger. C’est pour cela qu’il est nécessaire de prendre connaissance des critères à prendre en compte pour le choix de son chirurgien pour une greffe de cheveux en Turquie.

La qualification du chirurgien

D’après la loi turque, seuls les spécialistes en dermatologie ou chirurgie plastique sont autorisés à effectuer des opérations de greffes de cheveux sur le territoire. En effet, les opérations de greffes de cheveux font partie intégrante de la chirurgie esthétique. De plus, le chirurgien est appelé à poser des actes chirurgicaux lors de l’opération.

Pour toute greffe de cheveux en Turquie, il doit être en mesure de vous fournir son certificat de compétences. Rappelons que c’est au patient de demander à voir ce certificat. Par ailleurs, vous pouvez vérifier auprès de l’ordre professionnel des médecins turcs la qualification de ce médecin.

Les expériences du chirurgien

Il est important de pouvoir connaître le nombre d’expériences du chirurgien avant de réaliser une greffe de cheveux en Turquie. En effet, il est beaucoup plus risqué de faire la greffe auprès d’un chirurgien débutant qu’auprès d’un chirurgien expérimenté.

Ainsi, le patient doit se renseigner auprès du chirurgien pour connaître le nombre d’années d’expériences qu’il possède. Un chirurgien avec une expérience d’au moins 10 ans est recommandé. De même, vous devez vous renseigner auprès de lui sur le nombre de procédures de greffes de cheveux en Turquie qu’il a eu à faire. Concernant ces dernières, vous devez savoir combien de procédures ont abouti et combien ne le sont pas.

Il doit également être en mesure de vous fournir des photos des opérations effectuées en l’état avant greffe et après greffe de ses patients. Si le chirurgien n’est pas réactif face à toutes les questions, alors vous saurez qu’il n’est pas le choix à faire.

Les conditions pour effectuer les greffes de cheveux

S’il ne s’agit pas d’un faux chirurgien, la greffe de cheveux en Turquie doit être faite dans un hôpital ou une clinique avec le matériel nécessaire. La clinique ou l’hôpital ainsi que les matériels doivent respecter toutes les conditions d’asepsie. L’équipement du chirurgien doit respecter les normes européennes et doit être moderne.

Rappelons que pour la procédure de greffes, les chirurgiens se servent généralement de micro instruments et de micros punchs. De même, le cadre doit être confortable ainsi que le fauteuil utilisé pour la greffe.

La connaissance du chirurgien des techniques de greffes de cheveux

Il est certes vrai que pour effectuer une greffe de cheveux de manière générale, il existe plusieurs techniques. Il s’agit d’abord du Follicular Unit Single Strip (FUSS), ensuite du Follicular Unit Extraction (FUE), après de la FEU autorisée puis enfin de la FUE sans rasage visible et celle de la bandelette FUT. Pour ne citer que ces techniques de greffes là.

Malgré la diversité des techniques de greffes, il n’y a que la technique de greffe FUE et celle de la bandelette FUT qui sont pratiquées en Turquie. Le médecin doit pouvoir connaître cela. De même, il doit connaître la technique la plus moderne pour faire la greffe et il s’agit de celle FUE.

Par ailleurs, le chirurgien doit être en mesure de vous examiner afin de vous proposer la technique de greffe de cheveux qui vous convient le mieux.

Laisser un commentaire